Portrait de hj.stiker

Profil

Prénom
Henri-Jacques
Nom
STIKER
Statut
associé
Fonctions universitaires
Habilité à diriger des recherches (Anthropologie historique de l’infirmité)
Parcours
Après un doctorat de philosophie du langage (Sorbonne), et un enseignement à l’Institut Catholique de Paris j’ai appartenu en à l’équipe de A. J Greimas à l’ehess, en sémiotique. Bifurquant, pour des raisons personnelles, dans un travail associatif avec des personnes handicapées, j’ai investi, au point de vue intellectuel, dans de nouvelles études d’anthropologie et d’histoire dont les travaux m’ont conduit à présenter une habilitation à diriger des recherches, sous la responsabilité de Michelle Perrot, (jury : Georges Vigarello, Robert Castel, Marcel Gauchet et Jean-Pierre Peter). Michelle Perrot a proposé de m’associer au laboratoire "histoire et civilisations des sociétés occidentales". J’ai fondé, avec des historiens, une société internationale (alter) pour l’histoire des déficiences et handicaps, afin de faire partager le souci historique aux chercheurs dans les différentes disciplines mobilisées dans le domaine du handicap. Nous avons publié une série de travaux et organisé de multiples journées d’études. Je suis rédacteur en chef de ALTER, European Journal of Disability Research, Revue européenne de recherche sur le handicap (Elsevier éditeur).
Thématiques de recherche
Après l’ouverture du champ de l’histoire et de l’anthropologie de l’infirmité, à peu près en friche dans les années 1970 et début des années 1980, qui fut marqué par mon livre Corps infirmes et Sociétés, j’ai, dans les séminaires de troisième cycle tant à Paris 7 (ghss) que pendant trois années dans le cadre de l’ehess (Conférences complémentaires), approfondi les systèmes de pensée et de traitements des déficiences à différentes périodes. Actuellement, surtout dans le rapport entre infirmité et monstruosité d’une part et dans la confrontation et le dépassement des grandes approches du handicap (sociologiques, anthropologiques, matérialistes ou culturalistes) d’autre part, j’ai élaboré une théorie anthropologique générale.

Publications

Les métamorphoses du handicap de 1970 à nos jours, Presses universitaires de Grenoble, 2009 ;
« Comment nommer les déficiences », dans Ethnologie française 2009/3- juillet, handicap entre discrimination et intégration ;
Les fables peintes du corps abîmé, les images de l’infirmité XVIe-XXe siècles, Paris, Le Cerf, 2006 ;
Corps infirmes et sociétés, Essais d’anthropologie historique, Paris, Dunod, 2005 troisième édition, traduit en anglais à Michigan University Press, A history of disability,1999 ;
Articles : handicap, Desinstitutionalization, Democracy and disability, Inclusion/exclusion, Universalism, Foucault Michel, Paré Ambroise, Diderot Denis, Canguihlem Georges, Charity, Employability in Encyclopedia of Disability, General Editor Gary L. Albrecht, Sage Publications, Thousand Oaks, London, New Delhi, 2005 ;
« Nouvelles perceptions du corps infirme », dans Histoire du corps, sous la direction de A.Corbin, J-J Courtine, G. Vigarello, vol. 2, De la révolution à la grande guerre, Paris, Seuil, 2005.