Portrait de d.lett

Profil

Prénom
Didier
Nom
LETT
Statut
titulaire
Fonctions universitaires
Professeur d’histoire médiévale (Université Paris 7 – Paris Diderot, UFR GHSS)
Parcours
J’ai enseigné dans le Secondaire de 1983 à 1994, tout en étant Chargé de cours à l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne et en menant une thèse sur l’enfance médiévale (Capes en 1982 et Agrégation en 1989). De 1994 à 1996, j’ai bénéficié d’une délégation au CNRS qui m’a permis de terminer ma thèse « nouveau régime », sous la direction de Christiane Klapisch-Zuber, soutenue en décembre 1995 (intitulée Enfances, Église et familles dans l'Occident chrétien du milieu du XIIe siècle au début du XIVe siècle (Perceptions, pratiques et rôles narratifs), éditée sous une forme condensée chez Aubier en 1997 sous le titre L'Enfant des miracles. Enfance et société au Moyen Âge (XIIe-XIIIe siècle). J’ai été élu Maître de conférences en 1996 à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines puis ai muté à l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, en 2000. J’ai soutenu mon Habilitation à diriger des Recherches en décembre 2006 dont le titre était : Des différences sociales. Âge, sexe et statuts en Occident (XIIe-XIVe siècles). Il était composé d’un rapport de synthèse (Un parcours d’enseignant et de chercheur), d’un recueil de dix-sept articles (Histoire sociale et hagiographie), d’un recueil présentant les ouvrages et les collectifs que j’ai dirigés (Famille, femmes et cris) et d’un mémoire inédit, Une société à la barre. L’exemple du procès de canonisation de Nicolas de Tolentino (1325), ouvrage publié aux Presses universitaires de France sous le titre, Un procès de canonisation au Moyen Âge. Essai d’histoire sociale (Tolentino, 1325).
Thématiques de recherche
Histoire de l’enfance, de la famille, de la parenté, du genre, de l’hagiographie et de la société marchésane (Italie) au début du XIVe siècle. Les principaux thèmes que j’ai développés : les catégories sociales, l’identité, les relations intra-familiales (en particulier la paternité, les frères et les sœurs) et, plus récemment les masculinités

Publications

1) Ouvrages

Hommes et femmes au Moyen Âge. Histoire du genre XIIe-XVe siècle, Paris, Armand Colin (Collection Cursus), 2013

Frères et sœurs. Histoire d’un lien, Paris, Payot, 2009

Un procès de canonisation au Moyen Âge. Essai d’histoire sociale. Nicolas de Tolentino, 1325, Paris, Presses Universitaires de France (Le Nœud Gordien), 2008

Frères et sœurs. Ethnographie d’un lien de parenté, direction du n° 54 de la revue Médiévales, printemps 2008

La famille, les femmes et le quotidien, XIVe-XVIIIe siècles, Textes offerts à Christiane Klapisch-Zuber, sous la direction d’Isabelle Chabot, Jérôme Hayez et Didier Lett, Paris, Publications de la Sorbonne, 2006

« Oyé, Haro, Noël » Les pratiques du cri du Moyen Âge . Contributions au paysage sonore médiéval, sous la direction de Didier Lett et Nicolas Offenstadt, Paris, Publications de la Sorbonne, 2003

Famille et parenté dans l'Occident médiéval (Ve-XVe siècles), Paris, Hachette (Carré Histoire), 2000

Être père à la fin du Moyen Âge, direction du n° 4 des Cahiers de Recherches médiévales d'Orléans, 1997

L’Enfant des miracles. Enfance et société au Moyen Âge (XIIe-XIIIe siècle), Paris, Aubier, 1997 (publication de la thèse, condensée)

2) Articles et contributions à des actes de colloques et ouvrages collectifs

« Genre et paix. Des mariages croisés entre quatre communes de la Marche d’Ancône en 1306 », Annales HSS, n° 67-3, 2012, p. 629-655.

« Introduction » de « Les régimes de genre dans les sociétés occidentales de l’Antiquité au XVIIe siècle », Annales HSS, n° 67-3, 2012, p. 563-572.

 « Conclusion. Des femmes ambivalentes et excessives », dans Femmes médiatrices et ambivalentes : Mythes et imaginaire, Anna Caiozzo et Nathalie Ernoult dir., Paris, Armand Colin, 2012, p. 411-418.

« Construire et légitimer l’autorité paternelle à travers un procès à San Severino  (Marche) au milieu du XVe siècle », colloque international, Les vecteurs de l’idéel II. La Légitimité implicite I, Rome, Ecole Française de Rome, 9-11 décembre 2010, dirigé par Jean-Philippe Genet (LAMOP). (à paraître).

« La parole des humbles comme ressource. L’utilisation de la procédure inquisitoire par les postulateurs de la cause dans le procès de canonisation de Nicolas de Tolentino (1325) », dans Agiografia e culture popolari (Hagiography and Popular Cultures), in ricordo di Pietro Boglioni, Paolo Golinelli dir., Bologne, CLUEB, p. 233-240.

 « Masculinités et féminités des enfants dans les fratries et les sorories à la fin du Moyen Âge », in Angela Groppi et Jean-François Chauvard (dir.), Il posto dei bambini. Infanzia e mondo degli adulti tra Medioevo ed Età contemporanea, Mélanges de l’Ecole française de Rome, 123/2, 2011, p. 315-329.

« Les diverses formes de concubinage dans les statuti marchésans des XIVe et XVe siècles », colloque international, « Le concubinage au Moyen Âge : une transgression de l’ordre matrimonial ? », dirigé par Carole Avignon et Martine Charageat, Sorbonne Jeudi 29 septembre 2011 (à paraître).

« Conclusion » des Journées « Genre et compétition » Paris 1 Panthéon-Sorbonne LAMOP (UMR 8589) axe « Compétition dans les sociétés du haut Moyen Âge » des 13 et 14 octobre 2011 (Régine Le Jan et Sylvie Joye, dir.). (à paraître).

« Conclusion » du colloque international dirigé par Martin Aurell sur « Les stratégies matrimoniales au Moyen Âge » (25 et 26 mai 2012)

 «  Conclusion » du colloque international Frères et sœurs du Moyen Âge à nos jours (Brothers and sisters (Middle Ages - XXth cent.), Rennes 1er-2 décembre 2011- Toulouse 22-23 mars 2012, organisé par le CERHIO (UMR 6258 Rennes 2) et le FRAMESPA (UMR 5136 Toulouse Le Mirail) Avec le soutien de la Société de Démographie Historique (à paraître).

 « Liens et affects familiaux », introduction de Liens familiaux, Clio, Histoire, Femmes et sociétés, 34/2011 (co-direction avec Agnès Fine et Christiane Klapisch-Zuber), p. 7-16.

« Actualité de la recherche : l’histoire des frères et des sœurs », dans Liens familiaux, Clio, Histoire, Femmes et sociétés, 34/2011 (co-direction avec Agnès Fine et Christiane Klapisch-Zuber), p. 182-202.

« ‘Connaître charnellement une femme contre sa volonté et avec violence’. Viols des femmes et honneur des hommes dans les statuts communaux des Marches au XIVe siècle » dans Julie Claustre, Olivier Mattéoni et Nicolas Offenstadt (éd.), Le Moyen Âge aujourd'hui. Mélanges Claude Gauvard, Paris : Publications de la Sorbonne, 2010, p. 447-459.

« Situer et confiner la terre dans les Marches au XIVe siècle : le rôle du notaire dans la construction de l’espace », dans Ecritures de l'espace social. Mélanges d'histoire médiévale offerts à Monique Bourin, travaux réunis par D. Boisseuil, P. Chastang, L. Feller et J. Morsel, Paris, Publications de la Sorbonne, 2010, p. 309-327.


« La langue du témoin sous la plume du notaire : témoignages oraux et rédaction de procès de canonisation au début du XIVe siècle » dans l’Autorité de l’écrit au Moyen Âge (Orient-Occident), XXXIXe Congrès de la SHMESP, Le Caire, 30 avril-5 mai 2008, Paris, Publications de la Sorbonne, 2009, p. 89-105.

« Les mères demeurent des filles et des sœurs. Les statuts familiaux des femmes dans les Marches au début du XIVe siècle », dans La Madre, The Mother, études réunies par Agostino Paravicini Bagliani, Sismel, Edizioni del Galluzzo, Florence (Micrologus’s Library-17), 2009.

« Liens adelphiques et endogamie géographique dans les Marches de la première moitié du XIVe siècle » dans Frères et sœurs. Ethnographie d’un lien de parenté, Didier Lett, dir., Médiévales 54, printemps 2008.

« Les noms des hommes, des filles et des épouses dans les Marches d’après le procès de canonisation de Nicolas de Tolentino (1325) », MEFRM, 119, 2, 2007, p. 401-413.

« De la dissemblance à la ressemblance. Construction sociale et métamorphoses des récits de miracles dans le procès de canonisation et l’abbreviatio maior de Nicolas de Tolentino (1325-1328) », dans Miracles, vies et réécriture dans l’Occident médiéval, Monique Goullet et Michel Heinzelmann, dir., (Beihefte der Francia, 63), Ostfildern, 2006, p. 121-147.

« L’habit ne fait pas le genre. Frère Denise (1262) de Rutebeuf : une jeune fille dans un couvent masculin », dans Le désir et le goût. Une autre histoire (XIIIe-XVIIIe siècle), Actes du colloque international à la mémoire de Jean-Louis Flandrin, Université de Paris VIII, les 26-27-28 septembre 2003, Presses Universitaires de Vincennes, Saint-Denis, 2005, p. 267-290.

« Le jeune homme et les deux sœurs. Séduction et mariage dans Le Livre du chevalier de la Tour Landry pour l'enseignement de ses filles », dans La famille, les femmes et le quotidien, XIVe-XVIIIe siècles, Textes offerts à Christiane Klapisch-Zuber, Isabelle Chabot, Jérôme Hayez et Ddier Lett dir., Paris, Publications de la Sorbonne, 2006, p. 333-352.

« Le genre comme démarche » (en collaboration avec Isabelle Brian, Violaine Sébillotte Cuchet et Geneviève Verdo), dans Genre et histoire, dossier d’Hypothèses 2004, Travaux de l’Ecole doctorale d’Histoire de Paris 1, 2005, p. 277-295.